Accueil > Nouvelles > Contenu
La Chine conduira l'adoption des technologies vertes

La Chine n'est pas un pionnier dans le développement et l'adoption des nouvelles technologies, ou plus précisément, des technologies vertes, jusqu'à ces dernières années. La pression de la société pour l'amélioration de l'environnement des espaces de vie a conduit à la publication d'une série de règlements sur la protection de l'environnement, allant de l'extraction du charbon à la production automobile. Et d'autres réglementations sont prévues pour être publiées à l'avenir, résultant en l'accélération des adoptions et de la commercialisation de nouvelles technologies vertes en Chine. Un phénomène intéressant est donc que bien que de nombreuses nouvelles technologies soient développées dans le centre de R & D des grandes entreprises internationales en Amérique ou en Europe, leur industrialisation à grande échelle ne peut être observée qu'en Chine ou dans d'autres pays de la région Asie-Pacifique.


Comparé à la Chine, l'Amérique ne voit pas une augmentation aussi rapide de la réglementation restreignant la libération de COV des revêtements et des adhésifs. Et les représentants du gouvernement et les scientifiques discutent encore si la terre se réchauffe. Les normes nationales américaines pour la limitation des COV sur les revêtements sont à la traîne par rapport à celles de la Chine et de l'Europe. Mais certains États comme la Californie mettent en œuvre leurs propres règlements, qui ont des limites de COV plus strictes qu'au niveau national.


En raison de cette différence entre les deux plus grands pays économiques du monde, dans certains segments du marché, les adoptions de technologie en Amérique sont à la traîne de celles en Chine. Les réglementations de protection de l'environnement en Chine poussent les entreprises de revêtements à accélérer l'adoption et l'industrialisation de nouvelles technologies de revêtements, notamment solides, sans solvant et à base d'eau à une vitesse jamais vue les années précédentes. La province du Yunnan est la 17ème province de Chine à imposer des taxes sur l'élimination des COV, après Beijing, Shanghai, Jiangsu, Anhui, Hunan, Sichuan, Tianjin, Liaoning, Zhejiang, Hebei, Shandong, Shanxi, Hainan, Hubei, Fujian et Jiangxi . Et ces règlements affectent principalement les opérations de ces entreprises dans les industries de la chimie, de l'emballage, de l'impression et des revêtements à base de solvants.